27/05/2008

Courses de sélection JO et plus!

posté à 14h02

Bonjour à tous,
Du côté féminin, la pression n'est absolument pas comparable à celle que vive les garçons. On connaît la règle dès le départ, on connaît la difficulté des courses de sélections, les paramètres non maîtrisés sur la course...Malgré tout, nous nous retrouvons sur les compétitions internationales depuis plusieurs années et si on est un minimum humain, c'est toujours difficile de voir les chances des uns et des autres s'estomper...même si on est content pour ceux qui ont réussi...Alors bon courage les garçons!
Personnellement, Lisbonne fut ma première course internationale.J'y ai terminé 19ème en grande partie à cause d'une chute vélo que j'aurais peut être pu éviter si j'étais un peu plus technique...mais ce n'est pas le cas!En commençant à 19 ans c'est le physio qui a été privilégié! je suis donc contente d'avoir su éviter celle de Lisbonne! Bref, les 2 semaines séparant ces 2 courses ont permis de régler certains points, notamment mon approche psychologique de la course. L'hiver m'avait fait oublier à quel point il fallait être combattive pour prendre un bon départ natation. J'y suis donc parvenue à Madrid, même si ensuite je souffre sur la distance. Ces sensations sont en lien avec les choix faits cette hiver: bosser le premier 400 en espérant que le kilomètrage suffira pour être à la hauteur sur le 1500. Je sais donc quelle direction va prendre mon entraînement natation après les mondes. Le reste de la course fut un calvaire. Très froid en vélo, des jambes en bois, je suis allée très loin mentalement pour ne pas me laisser distancer dans chaque bosse. Ma course à pied m'a étonnée, d'autant plus qu'il aura fallu un moment à mes pieds pour savoir qu'ils existaient. Heureusement pour moi je me suis retrouvée avec Eva Dollinger qui m'a emmenée jusqu'à la ligne...sans elle je n'aurai pas eu la force de courir si vite. Conclusions: sensations horribles, course subie de bout en bout mais imppresionnée par mon mental! Je finis 8ème. Il reste maintenant à récupérer avant le départ pour le championnat du monde mercredi prochain. Il se déroulera au Canada.

Enfin je terminerai en faisant part du choc que j'ai eu en lisant le titre de l'article concacré à Javier Gomez dans le dernier triathlète mag. Effectivement chacun est libre de penser ce qu'il veut et il existe une liberté de la presse en France. Mais il existe aussi la présomption d'innocence. Javier n'a jamais eu un seul contrôle positif et je trouve hyper déplacé de faire un article basé sur: "il est très fort donc il est peut être dopé!!" Où va t on alors? POurquoi ne pas soupçonner tous les athlètes qui l'ont battu au championnat d'Europe? Je ne comprends pas bien l'espagnol, mais voici le lien vers le site de Javier qui raconte son histoire et notamment l'existence d'une anomalie cardiaque qui a peut être un rôle dans sa supériorité, mais qui lui cause également bien des soucis. Je préfère être à ma place... http://www.javiergomez.net/
Bref, je ne cautionne pas du tout ce type d'article et je tenais à le dire. Vive la liberté d'expression.
A bientôt.

 


Autre news:
01/10/2013 : L'important c'est d'avoir des passions.
03/04/2012 : Quarteira european cup 3e
21/03/2012 : Jeudi 22 mars : RV Café Joseph Montpellier!
12/03/2012 : La saison 2012 a commencé! :-)
06/06/2011 : La Noyade à la Casa Del Campo...
23/05/2011 : Dunkerque= Nice :-)
25/04/2011 : Poissy : Victoire des filles à Nice
22/04/2011 : Retour sur Sydney.
25/02/2011 : Février 2011!
07/01/2011 : Salut!


» Consulter les archives

RSS